Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Consommation de viande d’agneau : il existe un Röstigraben

Berne, 1 avril 2016: En Suisse, la consommation de viande d’agneau augmente généralement durant les fêtes et les jours fériés. A l’époque de Pâques, la quantité de viande d’agneau fraîche vendue est notamment plus élevée que d’ordinaire. Le volume annuel des achats par ménage varie selon les régions et les types de ménages.


 

 

Une évaluation du panel de consommateurs de Nielsen (moyenne des années 2013 à 2015) montre que la quantité achetée de viande d’agneau est plus importante en Suisse romande qu’en Suisse alémanique. Les ménages romands achètent en moyenne 1,95 kg de viande d’agneau par année, ce qui représente environ 7 % de plus que les ménages alémaniques (1,82 kg).

Une différence a également été constatée entre les ménages des régions rurales et ceux des régions urbaines. Dans les régions urbaines, on achète en moyenne plus de 12 % de plus de viande d’agneau par ménage (1,91 kg par année).

La différence est encore plus importante si l’on considère la classe de revenu. Alors que les ménages disposant d’un revenu inférieur à 35 000 CHF achètent environ 1,44 kg par année, cette quantité augmente de plus de 50 % (2,22 kg) pour les ménages dont le revenu est supérieur à 110 000 CHF.

Le plus grand écart a été constaté par rapport à l’âge de la personne de référence. Dans les ménages de retraités (65+ ans), le volume des achats est presque 90 % plus élevé que dans les ménages de moins de 35 ans (2,11 kg contre 1,11 kg). Il faut cependant noter que, malgré la tendance à la hausse de l’âge moyen en Suisse, la consommation par personne de viande d’agneau est restée constante ou a légèrement baissé au cours des dernières années.


Fin secteur de contenu

Recherche plein texte



http://www.blw.admin.ch/dokumentation/00844/00850/index.html?lang=fr