Recherche plein texte

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Baisse des exportations de viande séchée

Berne, 1er septembre 2015: Les produits de l'exportation de viande et de préparations à base de viande marquent au premier semestre 2015 un net recul par rapport à la même période de l'an dernier.

Exportations de viande et de produits à base de viande

Sur ce laps de temps, la comparaison des exportations des produits classés sous les chapitres 02 (viande) et 16 (préparations) du tarif douanier suisse révèle certes une légère progression des quantités exportées (Δ14/15 : +0,6 % pour passer à 13,1 millions de kg). Il faut cependant voir qu'une grande partie du volume de ces exportations, soit plus de 80 %, est constituée d'abats comestibles, principalement de porc (position tarifaire 02.06) et de volaille ; or, ces produits sont d'un faible rapport. Dans les produits d'un meilleur rapport, tels que la viande séchée (position 02.10), on enregistre un recul des exportations, tant en valeur (Δ14/15 : -21,6 % pour passer à 17,7 millions de francs) qu'en volume (Δ14/15 : -16,3 % pour passer à 0,77 million de kg). Cette évolution est largement responsable l'affaiblissement des produits d'exportation (Δ14/15 : -14,6 % pour passer à 30 millions de francs).

La situation de l'euro, dont le cours est bas, a évidemment eu des retombées sur les exportations de viande en faisant fléchir la demande, mais aussi par le fait qu'il a fallu accorder des réductions, ce qui a pesé sur les prix moyens à l'exportation. Les effets de cette conjoncture ont été quelque peu atténués par la situation des relations commerciales avec Russie. C'est ainsi que les exportations de morceaux de porc à valeur relativement faible ont nettement augmenté vers ce pays par rapport à 2014, passant de 0,15 million de kg à 0,9 million de kg pour représenter 6,9 % des exportations totales en volume). La valeur de cette augmentation est cependant modeste, étant donné le caractère relativement peu coûteux de ces morceaux.

Il est intéressant de constater que les exportations les plus importantes (en valeur) appartenant à ces espèces tarifaires ont été réalisées hors contingent. Au cours du premier semestre 2015, plus de 97,5 % de la viande de bœuf séchée exportée a été réexportée sous le régime du perfectionnement actif. La part des exportations réalisées sous le régime du perfectionnement actif a ainsi augmenté de quelque 1 % par rapport au premier semestre 2014. De plus amples informations ont été publiées dans le bulletin de mai 2015 du marché de la viande.


Fin secteur de contenu



http://www.blw.admin.ch/dokumentation/00844/00850/index.html?lang=fr