Office fédéral de l'agriculture OFAG

La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.

Début sélection langue



Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Cervelas - hausse du prix

Berne, 3 avril 2014 : Le cervelas a de nouveau renchéri cette année. Une hausse des prix allant jusqu'à 1.03 CHF / 100g a été observée en janvier et en février. Le cervelas se compose principalement de chair à saucisse de bœuf, ainsi que de lard et de couenne de porc. Les prix à la production pour les porcs de boucherie, qui avaient baissé en 2011 et 2012, connaissent une nouvelle tendance à la hausse. La viande destinée à la transformation des vaches de boucherie suisse est actuellement fortement demandée ; cela se reflète dans l'augmentation des prix à la production. Les coûts des matières premières plus importants sont répercutés sur les consommateurs par les détaillants.

Faible nombre d'abattages de vaches

En février, le volume des abattages de vaches était inférieur de 219 tonnes à la valeur de l'année précédente. En raison de cette baisse de l'offre, les prix à la production ont augmenté de 14 % par rapport à l'année précédente.

Hausse des marges brutes pour la viande de porc

Les prix à la production pour les porcs de boucherie ont stagné en janvier. En février, les détaillants ont augmenté les prix de la viande de porc. La marge brute transformation / distribution a augmenté, passant de 6.14 à 6.42 CHF/kg poids mort, ce qui représente une hausse de près de 50 % par rapport à la valeur de référence de 1999.    

Prix du cervelas

Le cervelas a de nouveau renchéri cette année. Une hausse des prix allant jusqu'à 1.03 CHF / 100g a été observée en janvier et en février. Le cervelas se compose principalement de chair à saucisse de bœuf, ainsi que de lard et de couenne de porc. Les prix à la production pour les porcs de boucherie, qui avaient baissé en 2011 et 2012, connaissent une nouvelle tendance à la hausse. La viande destinée à la transformation des vaches de boucherie suisse est actuellement fortement demandée ; cela se reflète dans l'augmentation des prix à la production. Les coûts des matières premières plus importants sont répercutés sur les consommateurs par les détaillants.


Fin secteur de contenu



Office fédéral de l'agriculture OFAG
info@blw.admin.ch | Informations juridiques
http://www.blw.admin.ch/dokumentation/00844/00850/index.html?lang=fr