Recherche plein texte

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



On trouve à nouveau davantage d’œufs suisses dans le commerce de détail

Berne, 5 juin 2014 : Les détaillants proposent davantage d’œufs du pays. La part d’œufs suisses reste certes largement inférieure au maximum relevé en 2001, au début du prélèvement des données. Depuis 2012, la part vendue a cependant de nouveau augmenté de 1,6 % ; en 2014, elle se situe à 77,8 % (état entre janvier et avril 2014).

Hausse du volume de production d'œufs suisses

Entre octobre 2013 et mars 2014 (6 mois), le volume de production total a augmenté de 17,8 millions de pièces par rapport à la même période de l'année précédente.

Importations différenciées

Le volume des importations d'œufs de consommation a légèrement diminué entre octobre 2013 et mars 2014 par rapport à la même période de l'année précédente (-0,4 millions de pièces). Il en va de même pour l'importation des œufs de fabrication en coquille, avec une baisse de 1,1 million de pièces. Les produit à base d'œufs séchés enregistrent un recul de 28,8 tonnes ; les produits à base d'œufs de la catégorie « autres que séchés » ont augmenté de 102,8 tonnes.

Hausse du prix de revient des œufs

Entre octobre 2013 et mars 2014, les centres d'emballage ont payé davantage les producteurs d'œufs que pendant la même période de l'année précédente pour tous les modes de production. Les importateurs ont en revanche bénéficié de prix plus bas pour les œufs importés.

Hausse des marges brutes pour l'élevage en plein air et le bio

Les marges brutes pour les œufs d'élevage en plein air et les œufs bio ont augmenté respectivement de 1 % (0.4 ct./œuf) et de 4 % (1.5 ct./œuf) entre septembre 2013 et mars 2014, en comparaison avec la période d'avril à août 2013. En ce qui concerne les œufs d'élevage au sol, elles ont augmenté de 0,6 % (+0.2 ct./œuf). La marge brute totale (CH et importations) a légèrement augmenté (+ 0,4 % ou 0.1 ct./œuf).

Evolution de l'offre dans le commerce de détail

Les détaillants proposent davantage d'œufs du pays. La part d'œufs suisses reste certes largement inférieure au maximum relevé en 2001, au début du prélèvement des données. Depuis 2012, la part vendue a cependant de nouveau augmenté de 1,6 % ; en 2014, elle se situe à 77,8 % (état entre janvier et avril 2014). Si l'on observe l'évolution sur l'ensemble de la période de relevé, l'offre importée dans le commerce de détail a eu tendance à augmenter, notamment pendant les périodes de forte demande comme juste avant Pâques.


Fin secteur de contenu



http://www.blw.admin.ch/dokumentation/00844/00851/index.html?lang=fr