Recherche plein texte

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



La canicule renchérit les produits maraîchers

Berne, le 10 juillet 2015 : La canicule a nui aux cultures maraîchères et entraîné une hausse des prix dans le commerce suisse de détail. Le brocoli accusait en juillet une hausse de 32%, le poireau de 20%, le chou-fleur de 19% et les tomates (de forme arrondie) de 17%.

Les conditions créées par la canicule du mois de juillet, caractérisée par des températures très élevées et une sécheresse persistante, ont été défavorables aux cultures maraîchères, un secteur où elles ont provoqué une hausse des prix. Il suffit, pour le constater, de comparer le prix enregistrés en juillet 2015 dans le commerce de détail* avec la moyenne de juillet sur les quatre dernières années. Le brocoli coûtait en juillet 5,99 francs le kilo, soit 32% de plus que pendant la période de référence, et la production indigène était inférieure de 9%.
Le poireau (vert) a renchéri également (+20%; 6,11 CHF/kg), mais aussi le chou-fleur (+19%; 4,43 CHF/kg), les tomates de forme arrondie (+17%; 4,46 CHF/kg) et le haricot nain (+9%; 8,15 CHF/kg). Par ailleurs, si la production suisse du poireau se situait en juillet au niveau des années précédentes, celle du chou-fleur tombait à 769 tonnes, soit 36% de moins, et celle des tomates à 1’771 tonnes, soit 26% de moins que la moyenne 2011-2014.
En revanche, la production du haricot nain s’est établie à 423 tonnes, ce qui représente 14% de plus que pendant la période de référence; c’est pourquoi les importations de cette légumineuse ont chuté de 79%. Cette situation a provoqué une hausse des prix dans le commerce de détail, étant donné que le haricot indigène est plus cher que le haricot importé.
Par rapport à la moyenne de juillet des quatre dernières années, les prix de la laitue pommée (verte) (+3%; 1,46 CHF la pièce) et de la courgette (+1%; 3,46 CHF/kg) n’ont que peu augmenté en juillet du fait de la canicule. Alors que la production de laitues pommées restait presque stable à 1'223 tonnes (-1%), celle des courgettes a fortement progressé (+25%) pour s’établir à 2'261 tonnes.

Fin secteur de contenu



http://www.blw.admin.ch/dokumentation/00844/00852/index.html?lang=fr