Vulgarisation agricole

La vulgarisation et la formation continue ont pour vocation d’assister les personnes travaillant dans le secteur agricole dans leurs activités professionnelles.

Organisation de la vulgarisation agricole en Suisse

La vulgarisation agricole et la vulgarisation en économie familiale rurale font partie du système d’innovation et de connaissances agricoles (LIWIS). En Suisse, elles se déroulent à deux niveaux. La vulgarisation directe est assurée sur place auprès des familles paysannes, généralement par les services cantonaux de vulgarisation qui, selon les cantons, font partie d’un centre d’enseignement et de vulgarisation, du service cantonal de l’agriculture ou d’une organisation paysanne. Les responsables des services de vulgarisation se réunissent au sein du Forum la Vulg Suisse (FVS). La centrale de vulgarisation AGRIDEA assiste les services de vulgarisation des cantons et des organisations. Les services d’organisations agricoles fournissent des prestations dans certains domaines particuliers qui ne sont pas intégralement couverts par les cantons et AGRIDEA. Par ailleurs, d’autres acteurs jouent, à des degrés divers, un rôle dans la vulgarisation et le partage de connaissances : Agroscope, les hautes écoles spécialisées, le FiBL, les associations, les médias et l’économie privée.

Tâches de la vulgarisation agricole

La vulgarisation agricole encourage :

  • la formation professionnelle continue et l’épanouissement personnel ;
  • la diffusion d’informations ayant un large impact ;
  • l’échange de connaissances entre la recherche et la pratique ainsi qu’au sein de l’agriculture et de l’économie familiale rurale ;
  • la collaboration entre l’agriculture et les autres secteurs dans le cadre du développement du milieu rural, de la sécurité des denrées alimentaires et de la préservation des ressources naturelles.

Missions d’AGRIDEA
La centrale de vulgarisation AGRIDEA est soutenue par tous les cantons et une cinquantaine d’organisations ou d’institutions agricoles. Cette association assiste les services de vulgarisation des cantons et d’organisations agricoles.
AGRIDEA :

  • met au point des méthodes, recueille des informations de base et des données ;
  • initie les vulgarisateurs au métier et les perfectionne ;
  • traite l’information, rédige et diffuse des documents, instruments de travail et logiciels ;
  • soutient des projets réalisés par les services de vulgarisation, les interprofessions et les régions ;
  • encourage la coopération entre les milieux de la recherche, de la formation, de la vulgarisation et les professionnels du terrain.

Les services de vulgarisation des cantons et d’organisations offrent aux familles paysannes des aides à la décision et des possibilités de perfectionnement.
Il s’agit notamment des prestations suivantes :

  • mise à disposition des informations et de la documentation sur les innovations et les exigences relevant de la politique agricole et du droit ;
  • organisation de cours de perfectionnement et de séances d’information ;
  • conseil personnalisé sur tous les aspects techniques et économiques de la gestion d’exploitation ;
  • assistance dans la réalisation de projets et de processus innovants dans l’agriculture.

Soutien de la vulgarisation agricole par la Confédération

La Confédération soutient la vulgarisation agricole par l’octroi d’aides financières à des organisations et pour des prestations, qui sont les suivantes :

  • AGRIDEA ;
  • activités de vulgarisation d’organisations spécialisées dans un domaine particulier ;
  • projets relevant de la vulgarisation.

Les aides financières accordées pour des activités de vulgarisation d’organisations et pour des projets sont attribuées selon une procédure de mise en concurrence. Cette mise en concurrence permet, premièrement, de faciliter la comparaison des coûts et, deuxièmement, d’accroître la marge de manœuvre et de favoriser l’innovation au sein du système LIWIS. L’appel d’offres permet à des acteurs, nouveaux ou établis, d’introduire de nouvelles idées ou approches et de démontrer leur efficacité et leur efficience. Il est ainsi possible de renforcer la flexibilité du système et de stimuler l’innovation.

Informations complémentaires

Dernière modification 12.12.2019

Début de la page

Contact

Office fédéral de l’agriculture

Secteur Recherche, innovation et évaluation
Schwarzenburgstrasse 165
3003 Berne
Tel
+41 58 462 25 17
Fax
+41 58 462 26 34

Anton Stöckli

Imprimer contact

https://www.blw.admin.ch/content/blw/fr/home/das-blw/forschung-und-beratung/landwirtschaftliche-beratung.html