Contributions au paysage cultivé

Certains paiements directs ont pour but de compenser le surcroît de travail des agriculteurs dû aux particularités géographiques de la Suisse ou de préserver certains éléments caractéristiques de nos paysages. C’est le cas des contributions au paysage cultivé. C’est aussi celui des contributions pour le maintien d’un paysage ouvert, calculées par régions et comprenant plusieurs degrés ; elles concernent les régions des collines et les régions de montagne, pour autant que les terres ne soient envahies ni par les broussailles ni par la forêt. De même, différentes contributions (pour surfaces en pente, pour surfaces viticoles en pente, pour surfaces en forte pente) visent à promouvoir l’exploitation des terres en grande déclivité et particulièrement menacées de recolonisation forestière. D’autres contributions – les contributions de mise à l’alpage – servent à garantir une occupation suffisante des exploitations d’estivage et sont versées aux fermes exploitées toute l’année qui font estiver leurs troupeaux dans le pays. Quant aux contributions d’estivage, elles ont pour but de promouvoir l’exploitation et l’entretien des surfaces d’estivage.

Kulturlandschaft_FR

Dernière modification 22.12.2017

Début de la page

https://www.blw.admin.ch/content/blw/fr/home/instrumente/direktzahlungen/kulturlandschaftsbeitraege.html