Contribution au maintien d'un paysage ouvert

La contribution au maintien d'un paysage ouvert est échelonnée selon la zone pour que les inconvénients liés à l'exploitation puissent être pris en considération de manière appropriée dans les zones en altitude. Sont notamment considérés comme des inconvénients liés à l'exploitation la période de végétation plus courte à cause du climat, les voies de communication et la desserte (depuis le village ou le centre le plus proche) ainsi que la configuration du terrain. Cette contribution n'est pas versée dans les zones de plaine puisque le maintien d'un paysage ouvert y est assuré sans contributions. En règle générale, les surfaces/cultures qui ont droit aux contributions sont les mêmes que celles qui donnaient droit jusqu'ici à des contributions à la surface (cf. feuille d'information n°6, catalogue des surfaces). L'avancée de la forêt doit être combattue par des mesures adéquates (fauchages de nettoyage, élimination des buissons et arbres ayant pris racine, lutte (plante par plante) contre les plantes posant des problèmes, etc.).

La contribution au maintien d'un paysage ouvert s'élève par hectare et par an à:
a. zone des collines 100 fr.
b. zone de montagne I 230 fr.
c. zone de montagne II 320 fr. 
d. zone de montagne III 380 fr. 
e. zone de montagne IV 390 fr. 

Dernière modification 01.06.2016

Début de la page

https://www.blw.admin.ch/content/blw/fr/home/instrumente/direktzahlungen/kulturlandschaftsbeitraege/offenhaltungsbeitrag.html