Contribution pour la production de lait et de viande basée sur les herbages

La contribution permet d'encourager une production adaptée au potentiel du site de l'exploitation. De par sa situation géographique, la Suisse jouit d'un avantage certain sur ses pays voisins pour la production herbagère. L'efficacité de l'utilisation des fourrages provenant de prairies et de pâturages joue un rôle central dans la production de lait et de viande.

Cette contribution bénéficie aux exploitations qui couvrent les besoins en fourrage principalement par l'herbe, le foin, le regain et l'herbe ensilée. Selon Sutter (2011)1, la plupart des indicateurs écologiques montrent que la production de lait avec peu d'aliments concentrés et une forte proportion de pâturages a de meilleurs résultats par kilo de lait que les systèmes de stabulation avec un fort apport d'aliments concentrés. Les consommateurs profitent du profil lipidique intéressant du lait au plan nutritionnel. La production indigène est renforcée.

La contribution est versée lorsqu'au moins 90 % de la matière sèche (MS) de la ration annuelle de tous les animaux de rente consommant des fourrages grossiers gardés dans l'exploitation sont constitués de fourrages de base conformément à la liste suivante (OPD, annexe 5, ch.1):

En outre, la ration annuelle doit être constituée des parts minimales suivantes de fourrages grossiers, frais, séchés ou ensilés, provenant de prairies et de pâturages:

  • dans la région de plaine 75 % de la MS
  • dans la région de montagne: 85 % de la MS
Validité bilan fourrager PLVH
Edition 2017 2018 2019 2020
1.5 X X    
1.6   X X X
 
Documents voir les bases légales

Informations complémentaires

Dernière modification 19.06.2019

Début de la page

https://www.blw.admin.ch/content/blw/fr/home/instrumente/direktzahlungen/produktionssystembeitraege/beitrag-fuer-graslandbasierte-milch--und-fleischproduktion.html