Processus de développement de l’espace rural (PDER)

Le processus de développement de l’espace rural (PDER), anciennement nommé planification agricole, intègre les divers intérêts, parfois contradictoires, en rapport avec des projets dans l’espace rural qui ont des incidences sur l’aménagement du territoire. Différentes stratégies de développement comprenant des buts et des mesures sont élaborées conjointement avec tous les acteurs concernés.

Grâce au PDER, la coopération entre les zones habitées et les zones agricoles devient conjointe au lieu de se faire en parallèle. Les intérêts fréquemment contradictoires des différents acteurs sont harmonisés. Pour cette raison le PDER est conçu comme un processus participatif. Les solutions élaborées en commun déploient des effets à long terme.

Facteurs déclenchants

• Amélioration structurelle agricole de grande envergure
• Grand projet d’infrastructure ayant des incidences sur l’aménagement du territoire
• Projet de planification de rang supérieur
• Modification des conditions cadre dans l’espace rural

Les principauxbuts

• Harmonisation, au sein d’une stratégie commune, de toutes les activités ayant des incidences sur l’aménagement du territoire
• Développement ordonné et durable de l’espace rural
• Élaboration des objectifs et des mesures au cours d’un processus participatif

Principaux avantages pour les différents groupes d’intérêts
Agriculture

• Clarté quant aux possibilités et aux scénarios de développement
• Meilleure prise en compte de leurs intérêts dans le développement territorial
• Lancement d’autres projets d’amélioration structurelle

Développement territorial

• Gestion parcimonieuse du sol, protection des ressources naturelles
• Harmonisation des intérêts ayant des incidences sur l’aménagement du territoire, optimisation des fonctions et des usages
• Protection des terres cultivées

Nature

• Préservation et promotion des paysages naturels et cultivés

Développement régional

• Amélioration des chaînes de création de valeur
• Coopération renforcée des acteurs régionaux

 

Exemple : planification agricole « plaine de Wauwil » dans le canton de Lucerne

La plaine de Wauwil est le paysage étendu et ouvert le plus important du canton de Lucerne, avec une grande variété d’utilisations agricoles et une grande valeur pour la nature et les loisirs de proximité. Afin de coordonner les intérêts divers et parfois contradictoires en termes d’utilisation, la planification agricole (PA) a été initiée par l’organisme de développement régional de Sursee- Mittelland et l’association « Freunde der Wauwiler Ebene ».

L’objectif était de pouvoir produire à long terme des denrées alimentaires dans la plaine de Wauwil, tout en préservant la nature et le paysage et en offrant un espace de liberté aux personnes en quête de loisirs de proximité. Le projet a permis d’élaborer diverses mesures concrètes pour atteindre ces objectifs, dont certaines peuvent être mises en oeuvreœuvre directement sous forme de mesures immédiates. D’autres ont été conçues pour un horizon à plus long terme.

Wauwiler Ebene
Vue d’ensemble de la plaine de Wauwil
wassermanagement

Gestion de l’eau

  • Le but essentiel est la mise en place ou le maintien d’un
    régime hydrique optimal du sol pour la nature et l’agriculture.
  • Les étapes partielles nécessaires incluent la réalisation
    d’un état des lieux, l’élaboration d’un concept de régime
    hydrique du sol pour l’ensemble du réseau de drainage
    de la plaine et l’assainissement par étapes des systèmes
    existants.

 

Boden

Sol

  • Le but élémentaire est la protection à long terme du sol
    et de ses fonctions.

  • Pour ce faire, il faut en premier lieu mettre à jour les
    bases de données existantes en lien avec l’application et
    les transférer dans une stratégie foncière. Celle-ci met
    en évidence des possibilités d’exploitation adaptées aux
    conditions locales et ménageant le sol.

Sofortmassnahmen

Mesures immédiates

  • Programme de sensibilisation des différents acteurs de
    la plaine de Wauwil aux préoccupations des agriculteurs.
  • Poursuite et développement de la mise en réseau
    écologique et coordination des besoins de l’agriculture
    et de la protection de la nature.

  • Fondation d’un organisme porteur ou d’un service de
    coordination pour la poursuite des initiatives issues de
    la planification agricole.

 

Dernière modification 24.03.2021

Début de la page

https://www.blw.admin.ch/content/blw/fr/home/instrumente/laendliche-entwicklung-und-strukturverbesserungen/meliorationsmassnahmen/entwicklungsprozess-laendlicher-raum-elr.html