Secteur agroalimentaire

La consommation durable gagne en importance en Suisse romande

Berne, 18 décembre 2018: Le résultat de la votation portant sur l’initiative pour des aliments équitables montre clairement un « Röstigraben » entre la Suisse alémanique et la Suisse romande, où le texte a recueilli une nette adhésion avec 59,1 % de oui. Ce résultat est d’autant plus intéressant que, par exemple, les ménages romands dépensent en moyenne pour le bio 0,5 % de moins que leurs voisins alémaniques.
CH Karte_f.JPG

Le 23 septembre 2018, les citoyens suisses ont rejeté l’initiative pour des aliments équitables avec 61,3 % de non, alors que quatre cantons romands (Vaud, Neuchâtel, Genève et Jura) l’avaient soutenue. Ce projet a été clairement accepté en Suisse romande (59,1 % des voix), mais tout aussi clairement refusé en Suisse alémanique (67,7 %). Ce résultat met en évidence un fossé entre la Suisse alémanique et la Suisse romande le long de la frontière linguistique. Un phénomène particulièrement visible dans le canton bilingue de Fribourg, partagé en deux (cf. ligne entre la partie rose et la partie vert clair dans la carte ci-dessous).

D’où viennent ces différences notables entre les deux régions linguistiques ? Les habitudes de consommation ou d’achat pourraient-elles donner des éléments de réponse ? Ou la mise en garde des adversaires de l’initiative contre une hausse du prix des denrées alimentaires aurait-elle simplement suscité davantage d’écho en Suisse alémanique ?

Le développement durable au cœur de l’initiative

L’initiative demandait à la Confédération de renforcer l’offre de denrées alimentaires produites dans le respect de l’environnement et des animaux ainsi que dans des conditions de travail équitables. Les exigences qui en auraient découlé pour la production suisse auraient aussi été valables pour les aliments importés. Il aurait en outre fallu réduire l’impact sur l’environnement du transport et du stockage et prendre des mesures contre le gaspillage alimentaire. En résumé, l’objectif fondamental de l’initiative consistait à garantir que la production, le transport, le stockage et la consommation de denrées alimentaires répondent en Suisse davantage aux principes du développement durable.

Augmentation de la demande de produits durables

Coop et Migros ont réalisé en 2017 un chiffre d’affaires de 7,2 milliards de francs avec des denrées alimentaires et des produits non alimentaires pourvus de labels de développement durable ou de labels régionaux, soit une augmentation de 4,3 % par rapport à 2016 (cf. rapports sur le développement durable 2017 de Coop et Migros). Les ventes de denrées alimentaires bio ont aussi enregistré en 2017 un nouveau record en totalisant plus de 2,7 milliards de francs (cf. Bulletin du marché bio T1 2018). Ces chiffres montrent que la consommation durable correspond à un besoin des habitants de la Suisse, mais ne permettent pas de comprendre pourquoi l’initiative pour des aliments durables a connu un échec en Suisse alémanique et a été acceptée en Suisse romande


Informations complémentaires

Dernière modification 18.12.2018

Début de la page

Contact

Office fédéral de l'agriculture OFAG Schwarzenburgstrasse 165
3003 Berne
Suisse
Tél
+41 58 462 25 11
Fax
+41 58 462 26 34

e-mail

Imprimer contact

Carte

Office fédéral de l'agriculture OFAG

Schwarzenburgstrasse 165
3003 Berne

map of Schwarzenburgstrasse 165<br>
		3003 Berne

Afficher la carte

Imprimer contact

https://www.blw.admin.ch/content/blw/fr/home/markt/marktbeobachtung/land--und-ernaehrungswirtschaft.html