Résidus de produits phytosanitaires dans les denrées alimentaires

Résidus de produits phytosanitaires dans les denrées alimentaires 

Les produits phytosanitaires utilisés pour les cultures peuvent laisser des résidus dans les denrées alimentaires. Tant les consommateurs que les agriculteurs sont aujourd’hui bien plus sensibilisés à cette question qu’il y a quelques années. Cette prise de conscience a été facilitée notamment par les progrès considérables des procédures techniques d’analyse, suffisamment précises de nos jours pour déceler des résidus en quantité infinitésimale. L’Ordonnance du DFI sur les limites maximales applicables aux résidus de pesticides présents dans ou sur les produits d'origine végétale ou animale (OPOVA) définit précisément le seuil maximal de résidus de pesticides tolérés dans les denrées alimentaires pour que leur consommation soit sans danger pour la santé humaine.

Les denrées alimentaires produites en Suisse ou à l’étranger  sont régulièrement contrôlés. Le contrôle à la frontière des denrées alimentaires importées relève de la compétence de la Confédération alors que les cantons sont chargés des contrôles officiels à l’intérieur du pays. Des contrôles internes des denrées alimentaires sont également réalisés par la branche; ces contrôles vont souvent au-delà des exigences légales. (par exemple, SwissGAP).

En moyenne annuelle, seuls 1 à 2 % des échantillons d’origine suisse font l’objet d’une contestation à l’occasion des contrôles officiels. Ce pourcentage grimpe à 8-10% si on ajoute les produits importés. Ces produits non conformes sont retirés du marché.

Dernière modification 06.12.2017

Début de la page

https://www.blw.admin.ch/content/blw/fr/home/nachhaltige-produktion/pflanzenschutz/aktionsplan/lebensmittelkontrollen.html