Ordonnance sur les effectifs maximums

La base légale de l’ordonnance sur les effectifs maximum (OEM ; RS 916.344) et de l’ordonnance sur la construction d’étables (RS 916.016) a été créée à la fin des années 70. Ces deux ordonnances visaient à empêcher les excédents qui menaçaient de se produire dans la production de viande et d’œufs et à prévenir l’installation d’exploitations hors-sol. L’ordonnance sur la construction d’étables a été abolie par le Conseil fédéral en 1994. L’ordonnance sur les effectifs maximums dans la production de viande et d’œufs, par contre, a été ancrée dans la loi sur l’agriculture (LAgr ; RS 910.1). Les articles 46 et 47de la loi sur l’agriculture confèrent au Conseil fédéral la compétence de fixer des effectifs maximums.

L’ordonnance sur les effectifs maximums fixe les effectifs maximaux autorisés par exploitation pour l’élevage et l’engraissement de porcs, pour la détention de poules pondeuses et pour l’engraissement de poulets, de dindes et de veaux. En cas de dépassement de ces effectifs maximums, l’Office fédéral de l’agriculture OFAG prélève une taxe auprès des exploitants par animal détenu en trop. Le montant des taxes est calculé de manière à éviter que la garde d’animaux surnuméraires soit rentable.

Autorisation pour un effectif plus important selon section 3 OEM (bilan équilibré)

Concernant les exploitations fournissant les prestations écologiques requises sans livrer de d’engrais de ferme à des tiers, l’OFAG peut autoriser, sur demande, des effectifs plus élevés (art. 5 OEM). Un bilan de phosphore équilibré doit être réalisé avec les engrais de ferme produits.

Autorisation pour un effectif plus important selon section 4 OEM (valorisation des sous-produits)

L’OFAG autorise sur demande des effectifs plus élevés (art. 10 OEM) aux exploitations qui, lorsqu’elles nourrissent des porcs avec des sous-produits issus de la transformation du lait ou de la fabrication de denrées alimentaires, remplissent une tâche d’utilité publique d’importance régionale.

Les besoins énergétiques des porcs doivent êtrecouverts à 25 % au minimum par les sous-produits de la transformation du lait ou à 40 % au minimum par les sous-produits de la transformation de produits alimentaires non laitiers. Outre les porcs, le demandeur ne peut pas détenir des animaux d’une autre catégorie soumise à l’OEM.

Autorisation pour un effectif plus important à des fins d’activité d’essais et de recherche

 L’OFAG autorise sur demande des effectifs plus élevés que ceux qui sont prévus pour les exploitations d’essais de la Confédération et les stations fédérales de recherches agronomiques, l’Aviforum, de Zollikofen, et le Centre d’épreuves d’engraissement et d’abattage du porc, de Sempach, dans la mesure où les activités d’essais et de recherches l’exigent (art. 12 OEM).

Informations complémentaires

Dernière modification 19.08.2016

Début de la page

Contact

Office fédéral de l'agriculture OFAG Schwarzenburgstrasse 165
3003 Berne
Suisse
Tél
+41 58 462 25 11
Fax
+41 58 462 26 34

e-mail

Imprimer contact

Carte

Office fédéral de l'agriculture OFAG

Schwarzenburgstrasse 165
3003 Berne

map of Schwarzenburgstrasse 165<br>
		3003 Berne

Afficher la carte

Imprimer contact

https://www.blw.admin.ch/content/blw/fr/home/nachhaltige-produktion/tierische-produktion/hoechstbestandesverordnung.html