Initiative pour une eau potable propre

Que veut l’initiative ?

L’initiative veut améliorer la protection de l’environnement et de l’eau potable. Elle prévoit que les paiements directs ne seront versés plus qu’aux conditions suivantes : les exploitations agricoles devront produire en se passant de pesticides, bannir l’utilisation préventive ou régulière d’antibiotiques dans l’élevage et être en mesure de nourrir leurs animaux exclusivement avec le fourrage qu’elles produisent elles-mêmes. Elle veut ainsi éviter une surproduction de fumier et de lisier. La recherche, la vulgarisation et la formation agricoles devront elles aussi s’aligner sur ces objectifs. L’initiative pourrait provoquer une baisse de la production agricole en Suisse. En pareil cas, il faudrait importer davantage de denrées alimentaires pour garantir l’approvisionnement de la population suisse. Enfin, si l’initiative est acceptée, elle n’aura aucune conséquence pour les exploitations agricoles qui ne reçoivent pas de paiements directs.

Que disent le Conseil fédéral et le Parlement?

Déjà bien protégée, l’eau potable peut être consommée sans problème en Suisse. Sa protection peut être encore améliorée, mais le Conseil fédéral et le Parlement trouvent que l’initiative va trop loin. L’acceptation de celle-ci aurait un impact énorme sur la production de denrées alimentaires en Suisse. Comme beaucoup d’exploitations agricoles en produiraient moins, il faudrait en importer plus, d’où un transfert de la pollution à l’étranger. La principale demande de l’initiative a du reste déjà été prise en compte par le Parlement.

Qu'a fait la Confédération jusqu'à présent ?

<
>

Questions fréquentes

Agriculture

Landwirtschaft-01

Environnement

Umwelt-01

Santé

Gesundheit-01

Prix et économie

Wirtschaft-01

Informations complémentaires

Dernière modification 24.03.2021

Début de la page