Les femmes dans l'agriculture

Frauen_in_der_Landwirtschaft_Landwirtin_Bäuerin

Les femmes influencent considérablement l’agriculture par leurs multiples activités à la maison et à la ferme.

Les femmes jouent un rôle important dans l’agriculture. Elles se chargent de tâches domestiques et de l’éducation des enfants, travaillent souvent dans l’exploitation ou s’occupent des grands-parents. Elles sont nombreuses à exercer également une activité professionnelle non agricole et à pratiquer le bénévolat.

Le rôle de la femme varie fortement : certaines dirigent l’exploitation en en assumant pleinement la responsabilité, tandis que d’autres partagent cette responsabilité avec leur partenaire. Certaines femmes aident sporadiquement aux tâches de l’exploitation tandis que d’autres n’y participent pas du tout.

Le statut juridique des femmes rurales se compose, comme chez les hommes, des éléments suivants :

  • état civil, régime matrimonial et responsabilité (pour les femmes mariées) ;
  • statut quant aux les assurances sociales (AVS) ou à la position professionnelle ;
  • statut juridique dans l’exploitation et responsabilité ;
  • régime de propriété.

Sur les 150 100 personnes employées dans l’agriculture en 2019, pas moins de 54 000 étaient des femmes (36 %), dont près de 3 300 cheffes d’exploitation. La plupart de ces femmes sont mariées, et c’est généralement le mari qui dirige l’exploitation et qui en est le propriétaire.

En été 2012 (chiffres les plus récents), le temps que les paysannes passaient à accomplir leurs tâches hebdomadaires se répartissait de la manière suivante : en moyenne, 24 heures pour le ménage, 11 heures pour la garde des enfants, 3 heures pour les soins prodigués à des personnes âgées ou malades et 6 heures pour les travaux de jardinage et d’entretien. Ces femmes s’occupaient également de l’exploitation (22 h), des tâches administratives (4 h) et d’activités para-agricoles (4 h). Elles travaillaient aussi en moyenne 8 heures par semaine en dehors de l’exploitation. Elles consacraient en moyenne 3 heures par semaines au bénévolat.

Agricultrices ayant leur propre compte AVS

Nombre d’épouses ou partenaires (90%) et d’époux ou partenaires (10%) participent traditionnellement à la gestion des exploitations agricoles. C’est le cas de 31 000 personnes (62% des exploitations) en Suisse. Près de 18 000 personnes ne travaillent que dans leur exploitation et n’exercent donc pas d’autre activité rémunérée. Parmi elles, 11 700 agricultrices (66%) ont leur propre compte AVS. Les 6200 épouses ou partenaires (34%) restantes sont assurées via le revenu du responsable de l’exploitation.

Au niveau du 2e pilier (prévoyance professionnelle), 6000 personnes ont une prévoyance professionnelle et autant ont conclu une assurance pour la couverture de risque (invalidité ou décès). Pour ce qui est du 3e pilier (prévoyance privée), 8000 personnes ont une prévoyance vieillesse et 6000 une assurance pour les cas d’invalidité ou de décès. Parmi les épouses ou partenaires qui ne travaillent que dans leur exploitation agricole, 7900 déclarent avoir conclu une assurance perte de gain privée.

Étude « Les femmes dans l’agriculture »

En ce début d’année, l’OFAG lance pour la troisième fois une étude sur la situation des femmes dans l’agriculture. Réalisée par l’institut gfs-zürich, l’enquête porte essentiellement sur les tâches des cheffes d’exploitation, des paysannes et des femmes vivant dans des entreprises agricoles. Les 1500 participantes à ce sondage ont été sélectionnées de manière aléatoire, ce qui a permis de tenir compte de toutes les tranches d’âge et des tailles des exploitations.

L’enquête cherche notamment à déterminer, à l’aide d’une cinquantaine de questions, le rôle des femmes dans l’agriculture, leurs tâches et leur statut juridique. Il s’agit également de savoir si des conventions d’ordre financier ou social ont été passées dans l’exploitation et, si tel est le cas, sous quelle forme.

Au printemps 2022, une série de discussions de groupe auront lieu à Winterthour, Lucerne, Yverdon-les-Bains et Biasca pour débattre et analyser plus en profondeur les données recueillies à l’issue du sondage.

Les résultats de l’étude seront mis en ligne à l’automne sur le site Internet de l’OFAG et un condensé sera publié dans le rapport agricole.

Informations complémentaires

Dernière modification 26.01.2022

Début de la page

Contact

Office fédéral de l’agriculture OFAG Secteur Recherche, innovation, évaluation
Schwarzenburgstrasse 165
3003 Berne

Esther Grossenbacher

Imprimer contact

https://www.blw.admin.ch/content/blw/fr/home/politik/soziales/frauen-in-der-landwirtschaft.html