Les Suisses consomment en moyenne quarante bouteilles de vin par an

Berne, 09.05.2017 - Les faibles récoltes produites par le vignoble suisse entre 2013 et 2015 ont notamment eu pour conséquence un recul de la consommation de vin rouge, de vin rosé et de vin blanc, qui a diminué de deux litres en l’espace d’une année. Cette consommation s’est élevée malgré tout à 40 bouteilles par habitant en 2016 ou 253 millions de litres au total. Les vins suisses représentent près d’un tiers de ce volume (89 millions de litres; –9,7 %). Il faut voir dans cette tendance à la baisse persistante un effet des nouveaux modes de consommation, étant donné que les vins étrangers (164 millions de litres; –0,2 %) ont aussi régressé de près d’un demi-million de litres en dépit de la croissance démographique. Les vendanges abondantes de l’automne dernier en Suisse ont néanmoins permis de reconstituer un peu les stocks de vins.

En 2016, la quantité des vins suisses et étrangers consommés en Suisse a diminué de 10 millions de litres, soit de 3,8 %, par rapport à l’année précédente. D’un volume de 253 millions de litres, cette consommation a atteint un nouveau plancher. Seul le vin mousseux, qui n’est pas compris dans la consommation globale, échappe à cette tendance à la baisse, puisque sa consommation a de nouveau progressé de 2,1 % en 2016 pour s’établir à près de 19 millions de litres.

La demande en vins suisses n’a pas pu être entièrement satisfaite en raison des faibles quantités de raisins récoltés en Suisse entre 2013 et 2015. La vendange a cependant enregistré en 2016 un volume de 108 millions de litres, supérieur à la moyenne des dernières années (+8 millions de litres par rapport à 2005–2015). C’est ainsi que, pour la première fois depuis 2012, les stocks de vins suisses ont à nouveau grossi l’an dernier (+17 millions de litres; +8,3 %). Cependant, c’est seulement dans les vins blancs que les importations ont pu compenser partiellement l’insuffisance quantitative de la production suisse.

La consommation de vin blanc suisse a reculé (43 millions de litres, –13,1 %), tandis que celle de vin blanc étranger a progressé de 1,9 %, avoisinant les 40 millions de litres. Le vin rouge affiche, quant à lui, une tendance générale à la baisse. La consommation des vins suisses de cette couleur a baissé pour atteindre 47 millions de litres (–6,3 %). Celle des vins rouges étrangers s’est élevée malgré tout à 125 millions de litres (–0,9 %).

Toutes les données relevées en 2016 par la Confédération dans le domaine de l’économie viticole peuvent être téléchargées depuis le site www.vin.ofag.admin.ch, sous « L’année viticole 2016 ».


Adresse pour l'envoi de questions

Questions d’ordre général:
Manuel Boss, manuel.boss@blw.admin.ch, tél. +41 58 462 25 26
Questions techniques et données chiffrées complémentaires:
Doris Boehlen, doris.boehlen@blw.admin.ch, tél. +41 58 463 02 06



Auteur

Office fédéral de l'agriculture
http://www.blw.admin.ch

Contact

Resp. suppléante de la Communication et porte-parole

Florie Marion
Tel. +41 58 461 14 41
Fax  +41 58 462 26 34

Florie Marion

Imprimer contact

Abonnement aux news

L'OFAG publie toutes les informations aux médias sur la plateforme de l’administration fédérale www.news.admin.ch. Les abonnements peuvent être souscrits sur mesure (par thèmes ou unités organisationnelles). L’accès est protégé par un mot de passe et requiert une inscription.

https://www.blw.admin.ch/content/blw/fr/home/services/medienmitteilungen.msg-id-66627.html