Protection des plantes

Brennesseln befallen mit Popillia japonica (Japankäfer)

Service phytosanitaire fédéral (SPF) - Santé des végétaux

Les mesures phytosanitaires ont pour objectif d’empêcher l’introduction en Suisse et la dissémination des maladies et des ravageurs des végétaux.

Les dispositions suisses dans le domaine phytosanitaire sont conformes aux principes et aux normes de la Convention internationale sur la protection des végétaux.

Lors de l'importation de végétaux et produits végétaux, il est capital de réduire au minimum le risque d'introduction d'organismes nuisibles particulièrement dangereux (organismes de quarantaine). L’OFAG vérifie si les prescriptions suisses pertinentes sont respectées. En collaboration avec les Stations fédérales de recherche, il veille également à la conformité des végétaux suisses exportés aux exigences phytosanitaires des pays de destination.

Depuis 2001, un passeport phytosanitaire est requis pour les marchandises devant être mises en circulation en Suisse, conformément à l'Accord bilatéral agricole conclu en 1999 avec l’Union européenne. Le matériel végétal considéré comme support potentiel d’organismes particulièrement nuisibles est soumis au régime du passeport. L’OFAG assume la haute surveillance de ce système de contrôle. L’OFAG coordonne en outre les différentes mesures prises par les services phytosanitaires cantonaux pour surveiller le territoire des cantons et, le cas échéant, pour lutter contre les foyers de maladies (p. ex. feu bactérien).

Produits phytosanitaires

Les produits phytosanitaires (PPh) sont utilisés pour protéger les plantes contre les organismes nuisibles. Ils sont employés dans l’agriculture mais aussi en dehors de l’agriculture. La protection des cultures contre les maladies et contre les organismes nuisibles ainsi que contre la concurrence des adventices joue un rôle primordial dans l’agriculture. Il existe différents moyens de protéger les plantes cultivées. On distingue principalement les mesures préventives telles que le respect d’un assolement équilibré et le choix de variétés résistantes aux organismes nuisibles, des mesures de lutte directe, qui regroupent toute une série de méthodes faisant appel à des moyens ou des produits biologiques, biotechnologiques, physiques ou chimiques.  En effet, les produits phytosanitaires contribuent notablement à garantir le rendement et la qualité des récoltes. Mais les substances bioactives que contiennent ces produits peuvent avoir sur l’être humain et des organismes non cibles des effets indésirables, qu’il s’agit de limiter. La procédure d’autorisation, l’examen des prescriptions d’utilisation admises, mais aussi les mesures visant la diminution des applications et la réduction des risques liés au PPh, font partie des principaux instruments à cet effet.

Informations complémentaires

Dernière modification 14.09.2018

Début de la page

https://www.blw.admin.ch/content/blw/fr/home/nachhaltige-produktion/pflanzenschutz.html